illégitime


illégitime

illégitime [ i(l)leʒitim ] adj.
• 1458; lat. jurid. illegitimus légitime
1Dr. Né hors du mariage. Enfant illégitime. adultérin, péj. bâtard, naturel. Passion, union illégitime.
2(1549) Cour. Qui n'est pas conforme au bon droit, à la loi, à la morale. Acte illégitime. illégal, irrégulier.
3 Qui n'est pas justifié, pas fondé. déraisonnable, infondé, injustifié. Des craintes, des soupçons illégitimes.
⊗ CONTR. Légitime. Régulier. Fondé.

illégitime adjectif (bas latin illegitimus) Qui se situe hors des institutions établies par la loi, et en particulier hors de l'institution du mariage : Couple illégitime. Qui est contraire au bon droit, à l'équité, à la morale : Mesure illégitime. Qui n'est pas fondé, à quoi l'on ne trouve aucune justification raisonnable : Des craintes illégitimes.illégitime (expressions) adjectif (bas latin illegitimus) Enfant illégitime, enfant né hors mariage et qui n'a pas été légitimé. ● illégitime (synonymes) adjectif (bas latin illegitimus) Qui se situe hors des institutions établies par la loi...
Synonymes :
- illégal
- irrégulier
Contraires :
- légal
- régulier
Qui est contraire au bon droit, à l'équité, à la...
Synonymes :
- injustifié
Contraires :
- équitable
Qui n'est pas fondé, à quoi l'on ne trouve aucune...
Synonymes :
- déraisonnable
Contraires :
- fondé
- justifié
- motivé
Enfant illégitime
Synonymes :
- adultérin
- bâtard
Contraires :
- légitime

illégitime
adj.
d1./d Qui ne remplit pas les conditions requises par la loi. Mariage illégitime.
|| Un enfant illégitime, né hors du mariage.
d2./d Contraire au droit naturel, au sens moral, à l'équité. Décision illégitime.
d3./d Dépourvu de fondement. Requête illégitime.

⇒ILLÉGITIME, adj.
Qui n'est pas légitime.
A. — Qui ne remplit pas les conditions requises par la loi, le droit. Les Français ne pouvaient être jugés que par leurs juges naturels; (...) tout tribunal extraordinaire était illégitime (STAËL, Consid. Révol. fr., t. 1, 1817, p. 121). Un pouvoir peut porter des lois injustes et n'être pas, pour cela, nécessairement illégitime (MARITAIN, Primauté spirit., 1927, p. 230) :
1. ... l'on pourrait recenser les opinions selon qu'elles voient dans le gouvernement de l'État français une autorité à la fois illégale et illégitime, ou légale et illégitime, ou illégale et légitime ou, au moins jusqu'à une certaine date, légale et légitime.
VEDEL, Dr. constit., 1949, p. 276.
DR., vieilli. Naissance illégitime; enfant, fils, fille illégitime. (Né(e)) hors du mariage et non légitimé(e). Synon. adultérin, naturel; bâtard (péj.). Le clergyman du district unit lord Astor à la fille illégitime de la portière Pitau (PÉLADAN, Vice supr., 1884, p. 152). Les enfants qui souffrent d'une naissance illégitime, de mauvais traitements ou de scènes de violence familiale, inclinent à imaginer qu'ils sont issus d'une famille inconnue, riche ou d'illustre lignée (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 377).
Emploi subst., péj. C'est un fils... enfin, il passe pour être... enfin tu sais quoi! C'est un illégitime, ça ira très bien avec toi (DRUON, Gdes fam., t. 1, 1948, p. 146).
Rem. La loi du 3 janv. 1972 redéfinit les droits des enfants nés hors du mariage légal, qu'elle ne nomme plus illégitimes, mais naturels, et auxquels elle donne sensiblement les mêmes droits qu'aux enfants légitimes.
En partic. Qui est hors de l'institution du mariage. Commerce illégitime. Compagnon, compagne illégitime. Synon. concubin, concubine. Toute la poésie contemporaine d'Élisabeth, ou antérieure à son époque, respire le même esprit. Ce ne fut que plus tard qu'un amour illégitime, ou même non consacré par l'Église, put intéresser (MONTALEMBERT, Ste Élisabeth, 1836, p. 135). Je savais que Riaucourt avait une liaison avec une jeune femme qui s'appelait Olga; Jacques me peignit leurs amours en couleurs si romanesques que, pour la première fois, je considérai avec sympathie une union illégitime (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 266).
Emploi subst. Maîtresse d'un homme marié; amant d'une femme mariée. Vos épaules étincelantes des pierreries du légitime aimé ou de l'illégitime plus aimé encore (Cancans du boudoir, [18]77) (LARCH. Suppl. 1880, p. 70).
B. — P. ext. Qui n'est pas conforme au bon droit, à l'équité, sur le plan moral, intellectuel ou matériel. Synon. injuste, inique. La corruption des temps et l'incertitude des doctrines ont rendu tous nos droits illégitimes et tous nos désirs irréalisables (SAND, Lélia, 1839, p. 477). La même notion qui nous laissait croire que le meurtre était indifférent lui ôte ensuite ses justifications; nous retournons dans la condition illégitime dont nous avons essayé de sortir (CAMUS, Homme rév., 1951, p. 18) :
2. C'est ici (...) une partie dont les partenaires, tout en lisant dans le jeu l'un de l'autre, ne cherchent pas à jouer au plus fin, mais se comprennent à demi-mot et bornent toute leur ambition à perpétuer, par une entente inavouée, certains profits illégitimes ou indéfendables.
JANKÉL., Je-ne-sais-quoi, 1957, p. 168.
Qui n'est pas justifié, qui n'est pas fondé. Synon. déraisonnable, immotivé, injustifié. En faisant naître un idéal extrahumain dans cette âme qu'elle avait baignée et qu'une hérédité datant du règne de Henri III prédisposait peut-être, la religion avait aussi remué l'illégitime idéal des voluptés (HUYSMANS, À rebours, 1884, p. 147). Mais il semble à la fois illégitime de dire que ce savoir est en acte, et excessif de soutenir qu'il n'est qu'en puissance. Notion médiane à trouver, c'est-à-dire à construire (G. MARCEL, Journal, 1918, p. 143).
C. — Spécialement
1. BOT. Pollinisation illégitime.
2. MÉD. Fièvre illégitime. Fièvre irrégulière ou bâtarde (d'apr. NYSTEN 1824).
Prononc. et Orth. : [il(l)]. Att. ds Ac. dep. 1694, illegitime (1694-1740), puis illé-. Étymol. et Hist. 1458 fils illegictime (Arch. Nord, B 1688, fol. 13 ds IGLF) II; 1549 « contraire à la loi » (EST.). Empr. au lat. juridique illegitimus « illégal, illégitime ». Fréq. abs. littér. : 177.
DÉR. Illégitimement, adv. D'une manière illégitime. a) [Correspond à illégitime A] Les rois se sont présentés tantôt comme les délégués de Dieu, tantôt comme les héritiers des empereurs, ou comme les premiers gentilshommes du pays, selon le besoin ou le penchant du moment; ils se sont illégitimement prévalus de ces titres divers (GUIZOT, Hist. civilisation, leçon 9, 1828, p. 33). b) [Correspond à illégitime B] M. Bastiat part d'une supposition tout à fait fausse, ou, si l'on aime mieux, il anticipe illégitimement sur l'avenir (PROUDHON, Syst. contrad. écon., t. 2, 1846, p. 33). [il(l)]. 1re attest. XVe s. (G. CHASTELLAIN, Œuvres, éd. K. de Lettenhove, VII, 102); de illégitime, suff. -ment2.

illégitime [i(l)leʒitim] adj.
ÉTYM. 1458; lat. jurid. illegitimus, de il- (→ 1. In-), et legitimus. → Légitime.
1 Né hors du mariage. || Enfant, fils, fille illégitime. Adultérin, naturel; bâtard (→ Fruit, cit. 28, Racine).Par ext. || Amours illégitimes; passion, union illégitime. Adultérin, coupable, illicite, incestueux.
1 Elle est engagée par sa destinée, et par la colère des dieux, dans une passion illégitime (…)
Racine, Phèdre, Préface.
2 Louis XI, étant dauphin, avait épousé la fille d'un duc de Savoie malgré le roi son père, et avait fui du royaume avec elle, sans que jamais Charles VII entreprît de traiter cette union d'illégitime.
Voltaire, Hist. du parlement de Paris, LI.
Dr. Qui ne remplit pas les conditions que la loi requiert.
2 (1549). Cour. Qui n'est pas conforme au bon droit, à la loi, à la règle morale. || Acte illégitime. Illégal, irrégulier (→ Conflit, cit. 4). || Prétention, requête, demande illégitime. Déraisonnable, injuste.
3 (…) les Dieux trouveront sa peine illégitime,Puisqu'elle confondra l'innocence et le crime.
Corneille, Polyeucte, V, 3.
3 Qui n'est pas justifié, qui n'est pas fondé. || Conclusion illégitime. || Colère, exaspération (cit. 3) illégitime.
4 Il est complice de tout ce qu'il voit, des superstitions, des frayeurs illégitimes (…)
Camus, la Peste, p. 215.
CONTR. Légitime, légitimé, reconnu (enfant). — Fondé, raisonnable, régulier.
DÉR. Illégitimement, illégitimité.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • illegitime — Illegitime. adj. de t. g. Qui n a pas les conditions requises par la loy pour estre legitime. Enfant illegitime. mariage illegitime. Il signifie aussi, Injuste, desraisonnable. Desirs illegitimes. pretention illegitime …   Dictionnaire de l'Académie française

  • illegitime — Illegitime, Non legitimus …   Thresor de la langue françoyse

  • illégitime — (il lé ji ti m ) adj. 1°   Qui n est pas légitime. Enfant illégitime. •   Trouvez vous en ces lois aucune ombre de crime, Rien de honteux aux siens et rien d illégitime ?, ROTROU St Genest, III, 2. •   Les biens qu une femme acquiert par l… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ILLÉGITIME — adj. des deux genres Qui n a pas les conditions, les qualités requises par la loi pour être légitime. Enfant illégitime. Mariage illégitime.   Il signifie aussi, Injuste, déraisonnable. Désirs illégitimes. Prétention illégitime …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ILLÉGITIME — adj. des deux genres Qui n’est pas légitime. Enfant illégitime. Mariage illégitime. Il signifie aussi Qui est injuste, déraisonnable. Désirs illégitimes. Prétention illégitime …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • illegitime — …   Useful english dictionary

  • Illegitime Schulden — Odious debts (englisch: verabscheuungswürdige Schulden, auch Diktatorenschulden) ist ein von dem russischen Minister, und nach der Russischen Revolution, Professor des Rechts in Paris Alexander Nahum Sack in den 1920er Jahren entwickelter… …   Deutsch Wikipedia

  • Illegitime Verschuldung — Odious debts (englisch: verabscheuungswürdige Schulden, auch Diktatorenschulden) ist ein von dem russischen Minister, und nach der Russischen Revolution, Professor des Rechts in Paris Alexander Nahum Sack in den 1920er Jahren entwickelter… …   Deutsch Wikipedia

  • Enfant illégitime — ● Enfant illégitime enfant né hors mariage et qui n a pas été légitimé …   Encyclopédie Universelle

  • Discrimination — La discrimination est l action de distinguer entre des choses ou entre des personnes. Le sens de ce terme est à l origine neutre, synonyme du mot distinction, mais il a pris, dès lors qu il concerne une question sociale, une connotation… …   Wikipédia en Français